Faire ses devoirs développerait l’ouverture d’esprit des élèves

Les devoirs scolaires sont de véritables cauchemars pour certains élèves. Bien que certaines études affirment que les devoirs sont inutiles pour les élèves, il semblerait pourtant qu’au contraire faire ses devoirs aide au développement de l’ouverture d’esprit des élèves. Les explications.

Depuis des années, les devoirs scolaires créent le débat. Certains considèrent que c’est une charge supplémentaire pour les élèves car les huit heures passées à l’école leur sont déjà suffisantes. Pour d’autres cependant, c’est une manière de s’exercer et d’appliquer les acquis en cours. Autrement dit, faire ses devoirs aident à développer l’ouverture d’esprit des élèves. Cela dit, l’impact des devoirs sur la réussite scolaire dépend aussi du volume de travail que l’élève doit faire ainsi que de son niveau scolaire. Concrètement, donner des devoirs à un élève du primaire n’aurait pas vraiment les mêmes impacts que donner des devoirs à un élève du secondaire.

Au primaire, les élèves ne savent pas encore l’importance des devoirs. Pour eux, il s’agit seulement d’une corvée, d’une tâche qu’ils doivent faire pour que la maîtresse ne les punisse pas. Pour que les devoirs scolaires aient un impact positif sur l’élève, il est conseillé de choisir des devoirs simples comme les apprentissages par cœur, par exemple. Le fait de donner des taches simples à un élève du primaire est efficace, surtout s’ils sont réalisables pendant une durée de temps assez courte. Il est ainsi plus facile à l’élève d’assimiler la leçon et de terminer ses devoirs. Il ne va pas ainsi les considérer comme étant des corvées.

Au secondaire, les devoirs scolaires sont un véritable soutien pour les élèves. Ceci étant, il faut que ce soit des tâches précises et faciles à retenir. Les devoirs qui requièrent une longue durée de réflexion et un apprentissage en profondeur seraient déconseillés pour les élèves que ce soit en primaire ou en secondaire. Pour que les devoirs scolaires soient efficaces, il faut aussi que les parents y mettent des leurs. A cet effet, ils peuvent aider leurs enfants à bien comprendre l’intitulé du devoir afin qu’ils puissent les faire eux-mêmes. Il ne s’agit en aucun cas de leur donner la pression pour qu’ils terminent leur devoirs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *